10 idées reçues sur l’alcool au volant

  Astuces de grand-mère ou idées reçues sur l’alcool au volant, faites la part des choses avec Abaque. 
idee1

Pour ne pas dépasser le taux d’alcoolémie autorisé, il ne faut pas boire plus de deux ou trois verres.

Le taux d’alcoolémie maximal autorisé est de 0,5g par litre de sang pour les conducteurs expérimentés mais de seulement 0,2g/L pour les titulaires d’un permis de conduire probatoire (ou les personnes en conduite accompagnée). Or le seuil de 0,2g/L est dépassé dès le premier verre d’alcool. Chaque verre d’alcool augmente le taux d’alcoolémie de 0,20 à 0,25g/L, à deux verres, on est donc limite même pour un permis confirmé.

idee2

Tous les verres d’alcool se valent

Si l’alcool est servi dans le verre qui lui correspond traditionnellement (ballon de rouge, verre à bière…), sans doute mais il faut savoir que 0,5g/L de sang c’est 10 g d’alcool et au choix :

  • 1 demi de bière à 5° (soit 25 cl)
  • 1 petit verre de vin à 12° (soit 10 cl)
  • 1 fond d’alcool à 18° (soit 6 cl)
  • 1 dé à coudre d’un alcool à 40° (soit 3 cl)
idee3

Jusqu’à 0,5g/L, le risque d’accident reste quasiment le même qu’à jeun.

A 0,5g/L, le risque d’accident est multiplié par 2 par rapport à un état sobre. Il est multiplié par 10 à 0,8g/L et par 35 à 1,2g/L.

idee4

Manger permet d’éponger l’alcool

Manger permet tout juste de ralentir le passage de l’alcool dans le sang mais la quantité d’alcool bue reste identique car l’alcool ne se dissout pas dans la nourriture ingérée. Méfiance donc ! 

idee5

Pour faire baisser le taux d’alcoolémie, il faut boire de l’eau

Boire de l’eau ne fait pas baisser le taux d’alcoolémie mais permet de compenser la déshydratation induite par l’alcool et d’éviter les nausées. Le pic d’alcoolémie se situe une demi-heure après le dernier verre quand on est à jeun et une heure après le dernier verre pris lors d’un repas.

idee6

Le pic d’alcoolémie s’élimine rapidement

Le taux d’alcoolémie se résorbe beaucoup plus lentement qu’il ne monte. L’alcool est éliminé par le foie qui travaille très progressivement, à raison d’une baisse de 0,10g/L et par heure.

idee7

L’alcool n’est pas si meurtrier que ça sur la route

L’alcool tue chaque année plus de 40 000 personnes du fait des maladies qu’il entraîne chez les buveurs réguliers. Sur la route, les dangers sont immédiats et l’alcool est la deuxième cause de mortalité sur les routes, en cause dans un tiers des accidents mortels. Dans l’absolu, l’alcool est première cause de mortalité des jeunes de 18 à 25 ans.

idee8

L’alcool différemment des drogues n’est pas une substance psychoactive

L’alcool est une substance psychoactive qui provoque une baisse de la vigilance et de l’attention. IL diminue les réflexes et augmente le temps de réaction. Le champ visuel est rétréci, Le psychisme est modifié, l’humeur affectée, la communication entre les cellules nerveuses perturbée.

idee9

L’alcool n’a pas de conséquences sur la vision 

La vue est la première source d’information du cerveau. La vision sous l’emprise de l’alcool est modifiée : le champ visuel est rétréci, la perception du relief et de la profondeur  et des distances. La sensibilité à l’éblouissement est plus importante, la vigilance et la résistance à la fatigue diminuent, la coordination des mouvements est perturbée. L’effet désinhibant de l’alcool amène le conducteur à sous évaluer les risques et à surestimer ses capacités. L’excès de vitesse est alors un corollaire très fréquent.

idee10

On peut souffler dans un éthylotest 15 minutes après le dernier verre

Le pic d’alcoolémie se produisant une demi-heure après le dernier verre chez la personne à jeun et 1 heure après lorsque qu’un repas a accompagné la prise d’alcool, il est essentiel de respecter ces délais pour avoir un résultat fiable.